Les drones sont de plus en plus utilisés dans la topographie pour collecter des données sur le terrain. Ils offrent une alternative plus rapide et plus efficace aux méthodes traditionnelles de mesure de terrain, telles que la tachéométrie et la photogrammétrie.


Les composantes d'un drone topographique

Les drones topographiques sont équipés de caméras haute résolution et de capteurs de positionnement GPS, qui permettent de capturer des images aériennes précises et détaillées. Les images peuvent ensuite être utilisées pour créer des modèles 3D, des cartes topographiques et des orthophotos. Les données collectées par les drones peuvent également être utilisées pour étudier les modifications de terrain, les érosions, les inondations, les risques de glissement de terrain, les incendies de forêt, les projets de construction et bien plus encore.



Les drones topographiques sont particulièrement utiles pour les projets en zone difficile d'accès, tels que les montagnes, les forêts, les déserts et les zones côtières. Ils permettent également de réduire les risques pour les opérateurs de terrain, car ils peuvent être utilisés pour explorer des zones dangereuses ou inaccessibles sans mettre en danger la vie humaine.


Les drones topographiques sont également très efficaces pour les projets de grande envergure, tels que les projets d'infrastructure, les projets de construction de routes et de ponts, les projets de construction de barrages et les projets de développement immobilier. 


Comment préparer une mission de drone en topographie ?

Voici quelques étapes pour préparer une mission de drone en topographie :


  1. Établir les objectifs de la mission : Il est important de définir clairement les objectifs de la mission afin de déterminer les données nécessaires à collecter et les paramètres de vol appropriés.

  2. Évaluer les conditions météorologiques : Il est important de surveiller les conditions météorologiques avant de planifier une mission de drone pour éviter les conditions dangereuses et garantir la qualité des données collectées.

  3. Préparer le matériel : Il est important de vérifier que le drone, les batteries, les caméras et les capteurs sont en bon état avant de démarrer la mission. Il est également important de vérifier que tous les logiciels nécessaires sont installés et mis à jour.

  4. Planifier le vol : Il est important de planifier le vol en détail, en utilisant des outils de planification de vol pour définir les itinéraires de vol, les altitudes et les vitesse, les waypoints, les paramètres de caméra et les intervalles de prise de vue.

  5. Préparer la zone de vol : Il est important de s'assurer que la zone de vol est sûre, en évitant les obstacles tels que les lignes électriques, les arbres et les bâtiments, et en respectant les règles et les restrictions de vol en vigueur.

  6. Préparer l'équipe : Il est important de s'assurer que tous les membres de l'équipe sont formés et informés sur les procédures de vol et les procédures d'urgence, et qu'ils sont équipés des équipements de sécurité nécessaires.

drones en topographie


En suivant ces étapes, vous pouvez vous assurer que la mission de drone en topographie est bien préparée et que les données collectées sont de haute qualité et fiables.



Comment exécuter une mission de drone en topographie ?

Voici quelques étapes pour exécuter une mission de drone en topographie sur le terrain:

  1. Vérifier les paramètres de vol : Avant de décoller, vérifiez les paramètres de vol planifiés, comme les itinéraires de vol, les altitudes et les vitesses, les waypoints, les paramètres de caméra et les intervalles de prise de vue, pour s'assurer qu'ils correspondent toujours aux objectifs de la mission.

  2. Préparer le drone : Avant de décoller, préparez le drone en installant les batteries, en vérifiant les paramètres de caméra et en vérifiant les paramètres GPS.

  3. Décoller et effectuer des vols : Effectuez des vols selon le plan de vol préparé, en utilisant les commandes de vol pour maintenir le drone à l'altitude et sur la trajectoire souhaitées, et en utilisant les commandes de caméra pour prendre des photos.

  4. Surveiller les données en temps réel : Utilisez les données en temps réel pour surveiller la mission, en vérifiant les paramètres de vol, en vérifiant la qualité des images et en effectuant des ajustements en vol si nécessaire.

  5. Atterrir et récupérer les données : Atterrissez le drone en toute sécurité et récupérez les données collectées, en les enregistrant sur un support de stockage dédié.

  6. Analyse des données : Analysez les données collectées pour vérifier qu'elles répondent aux objectifs de la mission, et utilisez les logiciels de traitement de données pour créer des cartes, des modèles 3D et des orthophotos.

  7. Stocker et archiver les données : Stocker et archiver les données collectées de manière sûre pour une utilisation future.

drones en topographie


En suivant ces étapes, vous pouvez exécuter une mission de drone en topographie de manière efficace et sûre, et obtenir des données de haute qualité pour vos projets. Il est important de respecter les règles de vol et les règles de sécurité en vigueur, et de ne pas faire voler le drone dans des zones interdites ou dangereuses.



Comment traiter les données collectées ?

Voici quelques étapes pour traiter les données collectées lors d'une mission de drone en topographie :


  • Télécharger les images : Téléchargez les images collectées sur un ordinateur pour les utiliser pour le traitement des données.

  • Calibrer les images : Calibrez les images en utilisant les informations de positionnement GPS et les informations de caméra pour les aligner les uns aux autres et les corriger pour les distorsions.

  • Créer un nuage de points : Utilisez les images pour créer un nuage de points en utilisant des logiciels de photogrammétrie, qui permettent de générer un modèle 3D à partir des images.

  • Extraire les informations topographiques : Utilisez les nuages de points pour extraire les informations topographiques, comme les altitudes, les pentes et les courbes de niveau, en utilisant des logiciels de SIG (Système d'Information Géographique) ou des logiciels de traitement de données.

  • Créer des cartes : Utilisez les informations topographiques pour créer des cartes, comme les cartes topographiques, les cartes de dénivellation et les cartes de pentes, en utilisant des logiciels de SIG ou des logiciels de cartographie.

  • Créer des orthophotos : Utilisez les images pour créer des orthophotos, qui sont des images aériennes rectifiées, en utilisant des logiciels de photogrammétrie.

  • Stocker et archiver les données : Stocker et archiver les données collectées de manière sûre pour une utilisation future.

  • Analyser les données : Utilisez les données traitées pour effectuer une analyse topographique, en utilisant des outils statistiques pour étudier les variations de terrain, les tendances, les risques et les potentiels.
  • Présenter les résultats : Présentez les résultats de la mission de drone en topographie sous forme de cartes, de graphiques, de tableaux, de modèles 3D ou d'orthophotos, en utilisant des logiciels de visualisation ou des logiciels de SIG.
  • Communiquer les résultats : Communiquez les résultats de la mission de drone en topographie aux parties prenantes, en utilisant des supports de présentation professionnels et en utilisant une langue claire et concise.


Il est important de noter que le traitement des données collectées par drone en topographie nécessite des compétences spécifiques et des outils appropriés, il est donc important de s'assurer d'avoir les compétences et les outils nécessaires avant de commencer la mission. Il est également important de vérifier la qualité des donné



Etude d'un cas de collecte et traitement des données Drone

Voici un exemple de cas pratique de mission de drone en topographie :

    - Marque du drone : DJI Phantom 4 Pro

    - Logiciels utilisés : DJI Go pour la planification de vol, Pix4D pour le traitement des images, ArcGIS pour l'analyse des données.


La mission consiste à surveiller les modifications de terrain dans une zone de construction pour un projet de développement immobilier. Le drone est programmé pour voler en mode automatique, en suivant un itinéraire prédéfini, à une altitude de 150 mètres et à une vitesse de 25 km/h. Les images sont prises toutes les 2 secondes.

Les résultats sont ensuite communiqués aux parties prenantes, en utilisant des supports de présentation professionnels et en utilisant une langue claire et concise. Les données collectées et traitées peuvent également être utilisées pour surveiller l'évolution des travaux de construction et pour identifier les éventuels problèmes de sécurité ou d'environnement.


Il est important de noter que cet exemple est donné à titre indicatif, et que les outils et les paramètres utilisés peuvent varier en fonction des besoins spécifiques de chaque projet. Il est également important de vérifier la qualité des données collectées et de s'assurer que les résultats sont précis et fiables avant de les utiliser pour prendre des décisions. Il est également important de vérifier les règles et les restrictions de vol en vigueur avant de lancer une mission de drone.

Au cours de la mission, le drone collecte des images haute résolution de la zone de construction, qui sont téléchargées sur un ordinateur pour le traitement. Les images sont calibrées en utilisant les informations de positionnement GPS et les informations de caméra pour les aligner les uns aux autres et les corriger pour les distorsions.


Les images sont ensuite utilisées pour créer un nuage de points en utilisant Pix4D, qui permet de générer un modèle 3D de la zone de construction. Les informations topographiques sont extraites à partir du nuage de points, en utilisant ArcGIS, pour créer des cartes topographiques, des cartes de dénivellation et des cartes de pentes. Les orthophotos sont créées à partir des images en utilisant Pix4D.

Les données sont ensuite analysées pour étudier les variations de terrain, les tendances, les risques et les potentiels. Les résultats sont présentés sous forme de cartes, de graphiques, de tableaux, de modèles 3D ou d'orthophotos, en utilisant ArcGIS ou des logiciels de visualisation.